médecine
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Molécules informationnelles

Plan du cours

Objectifs

I - Les voies de transduction

1 - Définitions

2 - Voies des nucléotides cycliques

3 - Voie des diglycérides, de l’inositol-P3 et du calcium

4 - Voies du récepteur de l’insuline

5 - Voies des récepteurs nucléaires

6 - Stimulines, libérines, neurotransmetteurs

II - Autres molécules informationnelles

7 - Les immunoglobulines

8 - Facteurs de croissance

9 - Les bactéries et les virus


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Partie II - Autres molécules informationnelles
Chapitre 9 - Les bactéries et les virus

 

9.3 - Virus

 

Image MI_99_PICT.jpg
MI 99

  • L’acide ribonucléique du virus HIV lorsqu’il pénètre dans le sang est reconnu par le récepteur CD4 des lymphocytes T4. La formation du complexe récepteur CD4 - virus entraîne la fusion de l’enveloppe du virus et de la membrane du lymphocyte, et par conséquent l’entrée du virus dans le cytoplasme.
  • Ce noyau contient une enzyme la réverse transcriptase et un ARN viral porteur de l’information génétique. L’enzyme catalyse la rétrotranscription de l’ARN viral en ADN et l’incorporation de cet ADN (provirus) dans l’ADN du lymphocyte.
  • Le provirus engendre de nouvelles particules virales par transcription et traduction et la mort de la cellule par destruction de son ADN. Les particules virales nouvelles sont libérées pour transmettre le « signal » à d’autres lymphocytes T4.
  • Le nombre de lymphocytes T4 diminue jusqu’à ce que les défenses immunitaires du sujet deviennent insuffisantes (SIDA) ce qui entraîne le développement d’infections opportunistes et à terme la mort du sujet atteint.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
9.1 - Toxines bactériennes
9.2 - ADP-ribosyl transférase
9.3 - Virus