Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Molécules informationnelles

Plan du cours

Objectifs

I - Les voies de transduction

1 - Définitions

2 - Voies des nucléotides cycliques

3 - Voie des diglycérides, de l’inositol-P3 et du calcium

4 - Voies du récepteur de l’insuline

5 - Voies des récepteurs nucléaires

6 - Stimulines, libérines, neurotransmetteurs

II - Autres molécules informationnelles

7 - Les immunoglobulines

8 - Facteurs de croissance

9 - Les bactéries et les virus


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Partie II - Autres molécules informationnelles
Chapitre 7 - Les immunoglobulines

 

7.5 - Chaîne lourde

 

Image MI_77_PICT.jpg
MI 77

  • Les chaînes lourdes des immunoglobulines ont des masses moléculaires qui vont de 50000 à 70000 daltons et sont formées de 450 à 570 acides aminés.
  • On distingue deux domaines : un du côté NH2-terminal, dit domaine variable et un en COOH-terminal dit domaine constant. Dans chacun de ces domaines se trouvent deux feuillets β unis par un pont disulfure.
  • Trois des boucles de l’extrémité distale du domaine variable sont différentes pour les immunoglobulines produites par chaque lymphocyte selon sa compétence et donc l’antigène contre lequel il a été sélectionné. Elles forment avec une chaîne légère un des sites anticorps de l’immunoglobuline.
  • Le domaine constant est porteur du site de fixation du complément, du site de fixation tissulaire et du site de perméation placentaire. Les différentes classes de chaînes lourdes se distinguent par de petites différences de structure au niveau de ce domaine constant : nombre de ponts disulfure, allotypes de la séquence primaire (Groupes Gm ou ISf des chaînes γ), affinité pour les protéines du complément.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
7.1 - Sous-unités des Immunoglobulines
7.2 - Immunoglobulines G
7.3 - Immunoglobulines A
7.4 - Immunoglobulines M
7.5 - Chaîne lourde