médecine
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Molécules informationnelles

Plan du cours

Objectifs

I - Les voies de transduction

1 - Définitions

2 - Voies des nucléotides cycliques

3 - Voie des diglycérides, de l’inositol-P3 et du calcium

4 - Voies du récepteur de l’insuline

5 - Voies des récepteurs nucléaires

6 - Stimulines, libérines, neurotransmetteurs

II - Autres molécules informationnelles

7 - Les immunoglobulines

8 - Facteurs de croissance

9 - Les bactéries et les virus


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Partie I - Les voies de transduction
Chapitre 5 - Voies des récepteurs nucléaires

 

5.4 - Rétinoate

 

Image MI_55_3_PICT.jpg
MI 55/3

  • La découverte d’un récepteur nucléaire (CRABP) fixant l’acide rétinoïque, dérivé oxydé de la vitamine A (trans rétinol) a conduit à rechercher les propriétés de cette molécule informationnelle potentielle.
  • L’acide rétinoïque, reconnu par son récepteur nucléaire, joue un rôle comme facteur activateur de la transcription pour les gènes capables de fixer le complexe CRABP-rétinoate.
  • L’acide rétinoïque est impliqué dans le maintien de l’intégrité de la peau, d’où son emploi pharmacologique actuel (kératolytique).

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
5.1 - Progestérone
5.2 - Tri-iodothyronine (T3)
5.3 - Calcitriol (1,25 diOH-vitamine D3)
5.4 - Rétinoate
5.5 - Récepteurs nucléaires
5.6 - Protéines chaperonnes
5.7 - T4/T3->erb-A->découplants