Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Molécules informationnelles

Plan du cours

Objectifs

I - Les voies de transduction

1 - Définitions

2 - Voies des nucléotides cycliques

3 - Voie des diglycérides, de l’inositol-P3 et du calcium

4 - Voies du récepteur de l’insuline

5 - Voies des récepteurs nucléaires

6 - Stimulines, libérines, neurotransmetteurs

II - Autres molécules informationnelles

7 - Les immunoglobulines

8 - Facteurs de croissance

9 - Les bactéries et les virus


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Partie I - Les voies de transduction
Chapitre 3 - Voie des diglycérides, de l’inositol-P3 et du calcium

 

3.15 - Cycle des phosphoinositides

 

Image MI_49_PICT.jpg
MI 49

  • Les phospholipases C produisent les second messagers, diglycérides (DG) et inositol 1,4,5-triphosphates (IP3). L’extinction du signal et la reconstitution des phosphoinositides membranaires se fait par une voie métabolique appelée cycle des phosphoinositides.
  • L’IP3 et l’IP4 sont plusieurs fois hydrolysés par des phosphatases jusqu’au stade de l’inositol. La phosphatase qui hydrolyse l’inositol-1-phosphate (IP) est inhibée par l’ion Li+. L’inositol peut aussi provenir de l’alimentation, dont il constitue un nutriment essentiel (vitamine du groupe B).
  • Les diglycérides, comme beaucoup de glycérides membranaires peuvent être hydrolysés par une lipase en libérant l’acide arachidonique (20:4), précurseur des eicosanoïdes (autre classe de molécules informationnelles, dont les leucotriènes, les prostaglandines et les thromboxanes).
  • Les diglycérides peuvent aussi quitter la membrane en étant activés par une diglycéride kinase qui libère un phosphatidate (PA) dans le cytoplasme. Ce phosphatidate est à nouveau activé par une phosphatidate cytidyl-transférase à CTP, qui produit un CDP-diglycéride (CDP-2G).
  • L’inositol et le CDP-diglycéride sont liés ensemble par la phosphatidyl-inositol synthétase qui fait la synthèse du phosphatidyl-inositol (PI), à nouveau membranaire. Le PI enfin sera phosphorylé deux fois pour reconstituer le PIP2 du départ, prêt à recommencer le cycle en fonction du signal.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
3.1 - Cholécystokinine-Pancréozymine (CCK-PZ)
3.2 - Angiotensine II
3.3 - Gastrine
3.4 - Histamine
3.5 - Activation par les Diglycérides et le Calcium (I)
3.6 - Phospholipases
3.7 - Phosphatidyl inositol diphosphate = PIP2
3.8 - Diglycéride
3.9 - Inositol triphosphate
3.10 - Régulation du Calcium intracellulaire
3.11 - Récepteur ryanodine
3.12 - Canal Calcium
3.13 - Calmoduline (+ Calcium)
3.14 - Pompes à Calcium
3.15 - Cycle des phosphoinositides