Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Molécules informationnelles

Plan du cours

Objectifs

I - Les voies de transduction

1 - Définitions

2 - Voies des nucléotides cycliques

3 - Voie des diglycérides, de l’inositol-P3 et du calcium

4 - Voies du récepteur de l’insuline

5 - Voies des récepteurs nucléaires

6 - Stimulines, libérines, neurotransmetteurs

II - Autres molécules informationnelles

7 - Les immunoglobulines

8 - Facteurs de croissance

9 - Les bactéries et les virus


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Partie I - Les voies de transduction
Chapitre 2 - Voies des nucléotides cycliques

 

2.11 - Phosphodiestérase

 

Image MI_38_PICT.jpg
MI 38

  • Les phosphodiestérases sont les enzymes qui catabolisent les nucléotides cycliques, seconds messagers : AMPc et GMPc.
  • Il existe des phosphodiestérases spécifiques de l’AMPc ou du GMPc et d’autres non spécifiques.
  • L’enzyme hydrolyse la liaison ester entre le carbone 3’ du ribose et le phosphate, produisant un nucléotide 5’ phosphate. La réaction est très exergonique ce qui permet l’extinction rapide du signal de ces second messagers.
  • L’enzyme n’agit que sur les nucléotides cycliques libres. De ce fait, c’est la vitesse de dissociation du second messager d’avec la protéine kinase qui contrôle l’extinction du signal.
  • Les méthylxanthines, comme la caféine, sont des inhibiteurs de l’AMPc phosphodiestérase. Cette inhibition empêche le catabolisme du second messager entraînant une prolongation du signal et de l’activation des effecteurs.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
2.1 - Adrénaline (épinephrine)
2.2 - Glucagon
2.3 - Peptide natriurétique
2.4 - AMP cyclique
2.5 - Activation des Protéines kinases A
2.6 - Substrats de la PKA
2.7 - GMP cyclique
2.8 - Activation de la protéine kinase G
2.9 - Métabolisme du NO
2.10 - Substrats de la PKG
2.11 - Phosphodiestérase