Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Lipides et lipoprotéines


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Phosphatidyl-éthanolamine synthase

 

 

Image LL_54_1_PICT.jpg
LL 54/1

  • La CDP-éthanolamine est la forme activée de la phosphoéthanolamine (= CMP-phosphoéthanolamine) dans le cytoplasme, précurseur des phospholipides membranaires.
  • En échangeant le diglycéride contre le CMP, elle permet la synthèse des phosphatidyl-éthanolamines qui sont des phospholipides majeurs de nos membranes.
  • La synthèse des phospholipides est contrôlée par la phosphatidate phosphatase, enzyme-clé de la synthèse des diglycérides et par la CDP-éthanolamine pyrophosphorylase, enzyme-clé de la synthèse de la CDP-éthanolamine. Ces deux enzymes sont régulées par une translocation vers la membrane ou elle deviennent actives ; les protéines-kinases en les phosphorylant les renvoient vers le cytoplasme où elles sont inactives.
  • La proportion des phospholipides PE et PC dans une membrane joue un rôle important dans la structure en bicouche de cette membrane (favorisée par la présence des PC) et dans les transferts transmembranaires de lipides et d'autres molécules hydrophobes.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable