médecine
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Lipides et lipoprotéines

Plan du cours

Objectifs

I - Métabolisme du cholestérol et de ses dérivés

1 - Structure du cholestérol

2 - Synthèse du cholestérol

3 - Autres stérols

4 - Métabolismes des stéroïdes

II - Synthèse des lipides

5 - Définitions

6 - Métabolisme des lipides

III - Métabolisme des lipoprotéines

7 - Nomenclatures

8 - Métabolisme des lipoprotéines plasmatiques


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Partie II - Synthèse des lipides
Chapitre 6 - Métabolisme des lipides

 

6.15 - Cycle de la choline (schéma général)

 

Image LL_60_PICT.jpg
LL 60

  • La biosynthèse de la phosphatidyl-choline (ou lécithine), le plus abondant de nos phospholipides membranaires, est un remarquable exemple de synthèse obtenue grâce à l’addition successive de radicaux monocarbonés.
  • La sérine, activée en phosphosérine, est condensée avec le CDP puis transférée sur un diglycéride pour former la phosphatidyl sérine (PS), le premier phospholipide de la série. La PS est ensuite décarboxylée en phosphatidyl éthanolamine (PE). Cette synthèse peut aussi se faire par l’intermédiaire de la sphingosine (palmitate + sérine) phosphorylée, puis lysée en phosphoéthanolamine et acide gras. La phosphoéthanolamine est aussi activée par un CTP avant d’être fixée au diglycéride.
  • La PE reçoit successivement 3 radicaux méthyl provenant de l’adénosyl méthionine, donc du méthyl-THF. La phosphatidyl choline (PC) est le produit final de cette voie métabolique (voie de BREMER & GREENBERG).
  • L’hydrolyse de la PC par les phospholipases A, la phosphodiestérase et une phosphatase libère la choline, qui est oxydée en aldéhyde puis en un acide : la bétaïne. La bétaïne perd d’abord un radical méthyl, repris par l’homocystéine pour former une méthionine, produisant un diméthyl glycocolle. Le diméthylglycocolle, puis la sarcosine, perdent chacun un des deux autres radicaux sous forme d’hydroxyméthyl fixés par le coenzyme en méthylène-THF. Le produit final est le glycocolle.
  • Si ce glycocolle fixe à nouveau un radical hydroxyméthyl, grâce à la sérine trans hydroxyméthylase, le cycle recommence.
  • Si au contraire le glycocolle est transaminé, le glyoxylate peut encore perdre un radical formyl (→ méthényl-THF) pour aboutir au bicarbonate.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
6.1 - Voies de Kennedy (schéma général)
6.2 - Glycérophosphate acyl transférase
6.3 - Lysophosphatidate acyl transférase
6.4 - Phosphatidate phosphatase
6.5 - Diglycéride acyl transférase
6.6 - Choline kinase
6.7 - Cytidine Tri Phosphate = CTP
6.8 - CDP-choline pyrophosphorylase
6.9 - Phosphatidyl-choline synthase
6.10 - Voies de Kennedy (schéma général)
6.11 - CDP-diglycéride pyrophosphorylase
6.12 - Phosphatidyl-sérine synthase
6.13 - Phosphatidyl-sérine décarboxylase
6.14 - Phosphatidyl-éthanolamine transméthylase
6.15 - Cycle de la choline (schéma général)
6.16 - Phosphatidyl-inositol synthase
6.17 - Cycle des phosphoinositides