Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Enzymologie élémentaire

Plan du cours

Objectifs

I - Les enzymes

1 - Définitions

2 - La réaction enzymatique

II - Cinétique

3 - Effet de la concentration d’enzyme

4 - Effet de la concentration de substrat

5 - Effet de la concentration des effecteurs

6 - Effets allostériques

7 - Cinétique à deux substrats

III - Effet des constantes physiques

8 - Effet du pH

9 - Effet de la température


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Partie III - Effet des constantes physiques
Chapitre 8 - Effet du pH

 

8.1 - Dénaturation

 

Image EE_54_PICT.jpg
EE 54

  • L’enzyme, les substrats, les cofacteurs sont les corps chimiques qui interviennent obligatoirement dans la réaction enzymatique.
  • Parmi les facteurs qui interviennent il y a aussi des facteurs physiques : le pH et la température par exemple. Le pH intervient de deux manières différentes : soit en modifiant la structure secondaire ou tertiaire de l’enzyme, soit en modifiant les charges électriques des radicaux des acides aminés du site actif.
  • Lorsqu’une enzyme est conservée dans un milieu dont le pH est défavorable au maintien de sa structure, elle va subir une dénaturation.
  • Examinons cet effet sur un graphe représentant l’activité résiduelle d’une enzyme qui a été conservée pendant 24 heures à une température de 30°C., en fonction du pH de ce milieu de conservation.
  • A pH 3 cette enzyme a été conservée dans des conditions optimales et son activité résiduelle est la plus grande : 100%. A pH 6 l’enzyme a subi une dénaturation partielle si bien qu’au bout de 24 heures son activité n’est plus que de la moitié de ce qu’elle aurait été si on l’avait conservée à pH 3. A pH 9 ou bien en dessous de pH 3, cet effet dénaturant est encore plus marqué.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
8.1 - Dénaturation
8.2 - Charges électriques
8.3 - pH optimum
8.4 - Exemple de pH optimum : la fumarase
8.5 - Exemple de pH optimum : la lactate déshydrogénase