Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Enzymologie élémentaire

Plan du cours

Objectifs

I - Les enzymes

1 - Définitions

2 - La réaction enzymatique

II - Cinétique

3 - Effet de la concentration d’enzyme

4 - Effet de la concentration de substrat

5 - Effet de la concentration des effecteurs

6 - Effets allostériques

7 - Cinétique à deux substrats

III - Effet des constantes physiques

8 - Effet du pH

9 - Effet de la température


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Partie II - Cinétique
Chapitre 6 - Effets allostériques

 

6.17 - Exemple d’allostérie : la glycogène phosphorylase

 

Image EE_44_4_PICT.jpg
EE 44/4

  • Les glycogène phosphorylases sont des enzymes qui catalysent la première réaction de la glycogénolyse. Ce sont de grosses protéines d’une masse moléculaire de 500000 daltons.
  • On les rencontre dans le cytoplasme des cellules contenant du glycogène (foie, muscles). La phosphorylase du foie est formée de 4 sous-unités, celle du muscle de 2 sous-unités.
  • Elle catalyse la phosphorolyse de la liaison glycosidique α-1,4 qui unit le dernier glucose d’une branche au reste de la molécule de glycogène. Le glucose ainsi détaché reçoit le radical phosphoryl sur son Carbone 1, tandis que le glucose suivant récupère la fonction alcool secondaire sur son Carbone 4. La réaction est faiblement endergonique.
  • La phosphorylation de l’enzyme (sur une Sérine) est indispensable pour que l’enzyme soit active.
  • La glycogène phosphorylase du muscle est activée allostériquement par deux effecteurs : le phosphate, également substrat (effet homotrope) et l’AMP qui ne prend pas part à la réaction (effet hétérotrope). En outre, à l’état actif l’enzyme se dimérise, passant de 2 à 4 sous-unités par molécule.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
6.1 - Sous-unité (d’une protéine)
6.2 - Protomère
6.3 - Symétrie
6.4 - Sites de liaison
6.5 - Conformations
6.6 - Etats de transition
6.7 - Effets sur la réaction enzymatique
6.8 - Conservation de la symétrie
6.9 - Allostérie
6.10 - Modèle symétrique
6.11 - Modéle non symétrique
6.12 - Diagramme de Hill
6.13 - Exemple d’allostérie : myoglobine ; hémoglobine
6.14 - Exemple d’allostérie : l’hexokinase
6.15 - Exemple d’allostérie : la phosphofructokinase
6.16 - Effet de l’ATP sur la PFK
6.17 - Exemple d’allostérie : la glycogène phosphorylase
6.18 - Effet de l’AMP sur la glycogène phosphorylase
6.19 - Voie métabolique
6.20 - Voie métabolique
6.21 - Carrefour métabolique
6.22 - Enzyme-clé