Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Enzymologie élémentaire

Plan du cours

Objectifs

I - Les enzymes

1 - Définitions

2 - La réaction enzymatique

II - Cinétique

3 - Effet de la concentration d’enzyme

4 - Effet de la concentration de substrat

5 - Effet de la concentration des effecteurs

6 - Effets allostériques

7 - Cinétique à deux substrats

III - Effet des constantes physiques

8 - Effet du pH

9 - Effet de la température


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Partie II - Cinétique
Chapitre 4 - Effet de la concentration de substrat

 

4.2 - Cinétique michaélienne

 

Image EE_15_PICT.jpg
EE 15

  • Représentons cette fois ces vitesses initiales en fonction des concentrations du substrat que nous avons essayées.
  • Les vitesses mesurées croissent en fonction des concentrations du substrat. Mais cette relation n’est pas linéaire : le graphe de cette fonction est une hyperbole (tirets longs).
  • Lorsque la concentration du substrat est nulle la vitesse est évidemment 0, donc l’hyperbole passe par l’origine du graphe. La fonction n’a pas de sens en dessous de cet origine. Lorsque la concentration du substrat tend vers l’infini, l’hyperbole se rapproche de son asymptote matérialisée par les tirets courts.
  • Pour définir complètement une telle courbe il suffit d’indiquer un de ses points et l’asymptote. Nous savons en plus que la courbe passe par l’origine. L’asymptote correspond à la vitesse initiale qu’on observerait si la concentration du substrat était infinie, c’est à dire à la vitesse maximum possible. Définissons le point de la courbe pour lequel l’ordonnée est égale à la moitié de celle de l’asymptote. L’abscisse de ce point est une concentration de substrat pour laquelle on peut mesurer une vitesse initiale égale à la moitié de la vitesse maximum. On appelle cette concentration la constante de Michaelis.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
4.1 - Concentration du substrat
4.2 - Cinétique michaélienne
4.3 - Vitesse maximum
4.4 - Constante de Michaelis
4.5 - Exemple de Km : la lactate déshydrogénase
4.6 - Constantes de la réaction
4.7 - Exemple de constantes : la fumarase
4.8 - Exemple de constantes : l’aspartate aminotransférase = ASAT
4.9 - Exemple de constantes : la créatine phosphokinase
4.10 - Phase stationnaire
4.11 - Equation de la vitesse
4.12 - Equation de la conservation de l’enzyme
4.13 - Constante de Michaelis
4.14 - Exemple de Km : la glycérophosphate déshydrogénase
4.15 - Exemple de Km : l’anhydrase carbonique
4.16 - Exemple de Km : l’isocitrate déshydrogénase
4.17 - Calculs
4.18 - Calculs
4.19 - Equation de Michaelis & Menten
4.20 - Hyperbole de Michaelis-Menten
4.21 - Calculs
4.22 - Diagramme de Lineweaver et Burk