Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Digestion - Détoxification

Plan du cours

Objectifs

I - Aliments indispensables

1 - Définitions

2 - Acides aminés indispensables

3 - Acides gras indispensables

4 - Vitamines et coenzymes

II - Digestion

5 - Définitions

6 - La salive

7 - Le suc gastrique

8 - La bile

9 - Le suc pancréatique

10 - Enzymes intestinales

11 - Hormones digestives

III - Détoxification

12 - Définitions

13 - Réactions de phase I

14 - Réactions de phase II

15 - Métabolisme de l’alcool


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Partie III - Détoxification
Chapitre 15 - Métabolisme de l’alcool

 

15.2 - Alcool déshydrogénase

 

Image DG_96_PICT.jpg
DG 96

  • L’alcool déshydrogénase (ADH) est une enzyme du cytoplasme des hépatocytes, métalloprotéine à Zinc, constituée de deux sous-unités. ces sous-unités sont codées par des gènes à plusieurs allèles ce qui donne des isoenzymes (ADHα, β et γ). Il existe des variants rares plus actifs que les normaux. L’enzyme est aussi présente dans le rein et le tube digestif.
  • L’ADH catalyse l’oxydation d’un alcool en aldéhyde en transportant les hydrogènes sur le coenzyme NAD+. L’enzyme est spécifique des alcools primaires de préférence et parmi ceux-ci montre une spécificté particulière pour l’alcool ethylique.
  • Le foie peut aussi oxyder partiellement l’alcool par des hydroxylases à cyt p450 (CYP 2E1) inductibles (MEOS = Microsomal Ethanol Oxidizing System). Il existe aussi une très faible oxydation par des catalases. Le rein réabsorbe l’alcool, si bien que l’élimination urinaire directe de l’alcool ne dépasse pas 2 % de la dose ingérée.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
15.1 - Métabolisme de l’alcool (schéma général)
15.2 - Alcool déshydrogénase
15.3 - Aldéhyde déshydrogénase
15.4 - Stéatose et cirrhose hépatiques