Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Composés azotés


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Fumaryl acétoacétase

 

 

Image CN_92_4_PICT.jpg
CN 92/4

  • Par une simple addition d’une molécule d’eau, la fumaryl acétoacétase sépare enfin la molécule d’acétoacétate de celle de l’acide fumarique.
  • Le fumarate est un intermédiaire du cycle de Krebs ou de la gluconéogénèse : en période d’effort il peut être utilisé par le cycle de Krebs (sortie par le malate et retour sous forme de pyriuvate puis d’acétryl-CoA), dans le foie à jeun, il peut servir à la synthèse du glucose.
  • L’acétoacétate est un intermédiaire de la cétogénèse : dans le foie à jeun il sera le précurseur de corps cétoniques.
  • Par cette voie métabolique la phénylalanine et la tyrosine sont des acides aminés à la fois cétogènes et glucoformateurs. En fait, ces acides aminés étant indispensables et plutôt rares dans la ration alimentaire, leur catabolisme ne se produit guère jusqu’à ce stade.
  • La tyrosine est encore le précurseur de nombreuses substances essentielles : catécholamines, hormones thyroïdiennes, ubiquinone, mélanine, ...

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable