Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Composés azotés

Plan du cours

Objectifs

I - Le métabolisme de l’azote

1 - Métabolisme général des acides aminés

2 - Uréogénèse

3 - Métabolisme des bases puriques

4 - Métabolisme des bases pyrimidiques

II - Les métabolismes propres des acides aminés

5 - Le métabolisme des radicaux monocarbonés

6 - Le métabolisme des acides aminés glucoformateurs

7 - Le métabolisme des acides aminés soufrés

8 - Le métabolisme des acides aminés branchés et de la lysine

9 - Le métabolisme des acides aminés aromatiques

III - Les autres molécules azotées

10 - Métabolisme des porphyrines

11 - Métabolisme de la créatine


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Partie II - Les métabolismes propres des acides aminés
Chapitre 9 - Le métabolisme des acides aminés aromatiques (Phe, Tyr, Trp)

 

9.4 - Tyrosine transaminase

 

Image CN_92_PICT.jpg
CN 92

  • La transamination de la tyrosine est une réaction d’une aminotransférase spécifique, qui catalyse le transfert de la fonction amine de la tyrosine vers l’α-cétoglutarate qu’elle transforme en glutamate, tandis que la tyrosine donne un parahydroxyphényl-pyruvate.
  • La tyrosine transaminase a pour coenzyme le phosphate de pyridoxal.
  • Le parahydroxyphényl-pyruvate peut être métabolisé par une décarboxylation suivie d’une oxydation (voir CN 92/1). Le produit de la réaction s’appelle l’homogentisate, qui sera ensuite oxydé (voir CN 92/2) en maléyl-acétoacétate, puis isomérisé (voir CN 92/3) en fumaryl-acétoacétate et en fin scindé (voir CN 92/4) en fumarate et en acétoacétate.
  • Par cette voie métabolique, la phénylalanine et la tyrosine peuvent être des acides aminés à la fois cétogènes et glucoformateurs.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
9.1 - Métabolisme des acides aminés aromatiques (schéma général)
9.2 - Phénylalanine hydroxylase
9.3 - Tyrosine hydroxylase
9.4 - Tyrosine transaminase
9.5 - Tryptophane pyrrolase