Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Composés azotés

Plan du cours

Objectifs

I - Le métabolisme de l’azote

1 - Métabolisme général des acides aminés

2 - Uréogénèse

3 - Métabolisme des bases puriques

4 - Métabolisme des bases pyrimidiques

II - Les métabolismes propres des acides aminés

5 - Le métabolisme des radicaux monocarbonés

6 - Le métabolisme des acides aminés glucoformateurs

7 - Le métabolisme des acides aminés soufrés

8 - Le métabolisme des acides aminés branchés et de la lysine

9 - Le métabolisme des acides aminés aromatiques

III - Les autres molécules azotées

10 - Métabolisme des porphyrines

11 - Métabolisme de la créatine


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Partie II - Les métabolismes propres des acides aminés
Chapitre 7 - Le métabolisme des acides aminés soufrés (Met, Cys)

 

7.1 - Métabolisme des acides aminés soufrés (schéma général)

 

Image CN_78_PICT.jpg
CN 78

  • Le Soufre est un élément structural de notre organisme, qui est apporté dans l’alimentation par deux acides aminés : l’un indispensable, la méthionine, l’autre non indispensable, la cystéine.
  • La méthionine est utilisée pour la synthèse de l’adénosyl-méthionine, coenzyme donneur de méthyl des méthyl transférases (Métabolisme des radicaux monocarbonés). Cette transméthylation libère l’homocystéine.
  • L’homocystéine peut être retransformée en méthionine par une homocystéine méthyl-transférase (voir CN 80/1) qui utilise le N5-méthyl-THF comme coenzyme et la vitamine B12.
  • L’homocystéine peut aussi être condensée avec une sérine pour former la cystathionine aussitôt hydrolysée en cystéine et α-cétobutyrate. Cette trans-sulfuration est catalysée par la cystathionine synthase (voir CN 80/2) et par la cystathionine lyase (voir CN 80/3). Ces enzymes peuvent être déficientes (homocystinémie, cystathionurie).
  • La cystéine apportée par l’alimentation ou par trans-sulfuration, est utilisée dans la synthèse du coenzyme A, qui fait aussi appel à l’acide pantothénique ou vitamine B5.
  • Le soufre de la cystéine ou de la cystéamine est enfin oxydé pour obtenir la taurine (sels biliaires conjugués) ou les ions sulfite et sulfate. L’ion sulfate est transporté par un coenzyme spécifique : le phosphoadénosine phosphosulfate (PAPS) qui permet l’activité des sulfotransférases. Les sulfotransférases participent à la biosynthèse des glycosaminoglycanes et à la détoxification hépatique.
  • On connaît des déficits en sulfite oxydase, en N5-méthyl-THF homocystéine méthyltransférase.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
7.1 - Métabolisme des acides aminés soufrés (schéma général)
7.2 - S-adénosyl méthionine
7.3 - Méthionine adénosyl transférase
7.4 - Cystéine dioxygénase
7.5 - Phosphoadénylyl phosphosulfate