Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Composés azotés


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Thréonine aldolase

 

 

Image CN_66_5_PICT.jpg
CN 66/5

  • La thréonine aldolase est une enzyme qui lyse la thréonine en acétaldéhyde qui sera oxydé en acétyl-CoA, et en glycocolle qui sera réutilisé ou catabolisé.
  • L’enzyme est identique à la sérine transhydroxyméthylase qui lyse la sérine en méthylène-THF et glycocolle, pour alimenter le métabolisme des radicaux monocarbonés.
  • Par l’intermédiaire du glycocolle, avec addition d’un radical monocarboné, on retrouve la sérine, et enfin le pyruvate qui peut être brûlé pour faire de l’énergie ou alimenter la gluconéogénèse.
  • Par l’acétaldéhyde et l’acétyl-CoA, les carbones de la thréonine vont vers la cétogénèse.
  • En fait, la thréonine est un acide aminé rare dans la ration alimentaire et elle n’est pas catabolisée jusqu’à ce point.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable