Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Composés azotés


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Uréidoglycolate lyase

 

 

Image CN_45_3_PICT.jpg
CN 45/3

  • Pour la plupart des animaux aquatiques à l’exception des Poissons téléostéens, l’acide allantoïque n’est pas excrété.
  • Une lyase coupe encore la molécule en deux fragments, une molécule d’urée et une de glyoxylate. Les carbones provenant du glycocolle retournent au glyoxylate produit de désamination de cet acide aminé et précurseur d’un radical monocarboné. L’uréidosuccinate lyase est la seule enzyme persistant dans le génome humain de cette voie du catabolisme de l’acide urique.
  • Par cette ultime réaction, le métabolisme des purines aboutit au même produit final que l’uréogénèse. L’excrétion de l’Azote par la voie des purines est plus longue mais moins coûteuse en énergie que l’uréogénèse : pour excréter un atome d’Azote l’uréogénèse consomme 3,5 liaisons riches en énergie alors que l’uricogénèse n’en utilise que 1,5.
  • Les Invertébrés métabolisent aussi l’urée (voir CN 45/4) en ammoniaque.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable