Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Composés azotés


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Uricase

 

 

Image CN_45_1_PICT.jpg
CN 45/1

  • Chez la plupart des Animaux pour lesquels l’acide urique n’est pas le produit final excrété du métabolisme des purines, l’acide urique est oxydé en allantoïne, en perdant un bicarbonate. L’enzyme catalysant cette réaction, l’uricase (ou urate oxydase) est une protéine à cuivre des peroxysomes.
  • L’uricase utilise l’Oxygène dissous et produit de l’eau oxygénée et du bicarbonate. L’eau oxygénée est détruite par la catalase. Les propriétés fonctionnelles de l’uricase sont voisines de celles de la galactose oxydase.
  • L’allantoïne est dix fois plus soluble que l’acide urique et facilement éliminée dans les urines. Elle est le produit final d’excrétion du métabolisme des purines chez les Primates non anthropoïdes, les autres Mammifères et quelques Reptiles.
  • Les Reptiles aquatiques, les Poissons, certains Amphibiens et les Invertébrés poursuivent le métabolisme grâce à l’allantoïnase (voir CN 45/2).
  • L’uricase recombinante a été proposée comme traitement des hyperuricémies afin d’oxyder l’acide urique en excés dans les tissus pour en faciliter l’excrétion.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable