Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Composés azotés


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Cycle des nucléotides adényliques (schéma général)

 

 

Image CN_36_2_PICT.jpg
CN 36/2

  • Le cycle des nucléotides adényliques (cycle de Lowenstein) est un cycle futile. Son activité dans un muscle équivaut à un découplage et participe donc à la thermogénèse.
  • Il dégrade le GTP en produisant de la chaleur (voir CN 36/3).
  • Il produit aussi de l’ammoniaque au dépens de l’acide aspartique, ammoniaque qui sera reprise en alanine pour être transportée vers le foie (cycle des Cori). Le fumarate issu de cette désamination est transformé en oxaloacétate puis en pyruvate et entre dans la mitochondrie pour être brulé.
  • Le cycle des nucléotides adényliques correspond à des isoenzymes propres aux muscles pour les trois réactions. En conjonction avec la créatine phosphokinase et la myokinase (voie anaérobie-alactique) il conduit à la dégradation de l’ATP en IMP ce qui permet la synthèse immédiate de deux ATP sans accumulation du produit dégradé.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable