Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Composés azotés


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Synthèse de l’AMP (bilan) (II)

 

 

Image CN_34_2_PICT.jpg
CN 34/2

  • Troisième bilan : à partir de l’inosine monophosphate, nouveau carrefour métabolique la synthèse diverge encore vers la formation de l’adénosine monophosphate (5’AMP) ou de la guanosine monophosphate. La synthèse du 5’AMP utilise l’Azote de l’aspartate. L’énergie de la liaison est fournie par le GTP. Dans la voie de synthèse du GTP, c’est au contraire l’ATP qui sert de coenzyme donneur d’énergie.
  • Quatrième bilan : au cours de la synthèse du 5’AMP à partir du ribose 5-phosphate, deux fumarates et deux glutamates ont été produits. Comme dans l’uréogénèse, ces produits sont oxydés et transaminés, pour régénérer l’aspartate et libérer l’α-cétoglutarate. Le NADH et l’α-cétoglutarate, lorsque ces réactions se déroulent dans le foie, sont utilisés par la gluconéogénèse.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable