Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Composés azotés


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Bilirubine conjuguée (directe)

 

 

Image CN_97_2_PICT.jpg
CN 97/2

  • La bilirubine conjuguée est le produit final du catabolisme des porphyrines après conjuguaison dans le foie par l’UDP-glucuronosyl transférase.
  • Elle est excrétée par les hépatocytes dans la bile. Dans le jéjunum et l’iléon, elle est réduite en pigments biliaires : urobilinogène, mésobilirubinogène et stercobilinogène, qui sont eux-mêmes finalement oxydés en urobiline, mésobiliruibine et stercobiline. Une faible partie de la bilirubine et des pigments biliaires sont réabsorbés dans l’iléon, recaptés et réexcrétés par le foie (cycle entéro-hépatique des pigments biliaires). Une partie de ces pigments biliaires circulants (bilirubine conjuguée, urobilinogène) sont filtrés par les reins et éliminés dans les urines.
  • Les mécanismes d’excrétion de la bilirubine conjuguée sont plus rapides que la réaction de conjugaison hépatique. De sorte que, en l’absence d’obstacle post-hépatique, il n’existe pas de bilirubine conjuguée (soluble) dans le plasma.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable