Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Biologie Moléculaire

Plan du cours

Objectifs PAES commun DHU Paris-Est

I - La structure des acides nucléiques

1 - Molécules simples

2 - Les acides nucléiques

II - Biosynthèse des macromolécules

3 - DNA Définitions

4 - La transcription

5 - La traduction

6 - La réplication

7 - La réparation

III - Les événements génétiques

8 - Substitutions

9 - Mutations

10 - Insertions - délétions

11 - Transpositions

IV - L’évolution

12 - Divergence

13 - Familles de gènes

V - Le DNA au laboratoire

14 - Méthodes d’étude


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Partie III - Les événements génétiques
Chapitre 9 - Mutations

 

9.1 - Mutation

 

Image BM_65_PICT.jpg
BM 65

  • Les substitutions de base nucléiques dans le DNA conduisent :
    • soit à l’incorporation d’un acide aminé différent dans la protéine (substitution non-synonyme),
    • soit à l’incorporation du même acide aminé dans la protéine (substitution synonyme). Les substitutions synonymes résultent de la dégénérescence du code génétique.
  • Lorsqu’une substitution non-synonyme se produit dans le DNA d’un sujet (génotype) et aboutit à l’incorporation d’un acide aminé fonctionnellement différent dans la structure primaire d’une protéine, il en résulte l’apparition d’un caractère différent (mutation) dans le phénotype de l’individu.
  • Toute autre modification entraînant une protéine traduite plus longue ou plus courte, ou encore un décalage de la lecture des codons, se traduit par une séquence primaire différente et donc la plupart du temps une mutation dans le phénotype de l’individu.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
9.1 - Mutation
9.2 - Mutation Arg3500→Gln de l’apoB-100