Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Biologie Moléculaire

Plan du cours

Objectifs PAES commun DHU Paris-Est

I - La structure des acides nucléiques

1 - Molécules simples

2 - Les acides nucléiques

II - Biosynthèse des macromolécules

3 - DNA Définitions

4 - La transcription

5 - La traduction

6 - La réplication

7 - La réparation

III - Les événements génétiques

8 - Substitutions

9 - Mutations

10 - Insertions - délétions

11 - Transpositions

IV - L’évolution

12 - Divergence

13 - Familles de gènes

V - Le DNA au laboratoire

14 - Méthodes d’étude


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Partie V - Le DNA au laboratoire
Chapitre 14 - Méthodes d’étude

 

14.13 - Southern blot

 

Image BM_17_4_PICT.jpg
BM 17/4

  • Le Southern blot est une technique mise au point par Edward M. Southern en 1975 pour rechercher des fragments de DNA sur une électrophorèse en les hybridant avec une sonde complémentaire.
    1. Après avoir digéré le DNA par une enzyme de restriction, on obtient un mélange de très nombreux fragments de restriction. On soumet ces fragments à une électrophorèse pour les faire migrer dans un gel de haut en bas en fonction inverse de leur taille.
    2. On fait un montage pour faire passer les fragments grâce à une montée de tampon imprégnant le gel puis une membrane de nylon où le DNA va se fixer par des liaisons stables.
    3. La membrane de nylon avec le DNA fixé est alors mise à incuber dans un sac contenant une solution d’une sonde radioactive complémentaire du fragment de DNA qu’on recherche, à une température assez basse pour que l’hybride se forme mais assez élevée pour que cet hybride soit parfaitement complémentaire.
    4. On lave la membrane des molécules de la sonde qui ne sont pas fixées à leur DNA complémentaire, puis on la met en présence d’un film radiographique vierge dans une enceinte opaque pour que la sonde radioactive fixée sur les fragments de DNA complémentaires impressionne le film.
    5. On révèle le film où des taches noires (sur le négatif) correspondent aux emplacements où ont migré les fragments de DNA complémentaires de la sonde. On compare les distances de migration avec des fragments de DNA radioactifs de tailles connues qui servent de marqueurs de taille.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
14.1 - Extraction et purification du DNA
14.2 - Synthèse d’un cDNA
14.3 - Electrophorèse de DNA
14.4 - Hae III (enzyme de restriction)
14.5 - EcoR I
14.6 - Polymorphisme de restriction
14.7 - Polymorphisme Msp I de l’apoA-II
14.8 - Cartes de restriction
14.9 - Hybridation d’une sonde
14.10 - Calcul de la Tm
14.11 - Sonde hybridée
14.12 - Sonde spécifique d’allèle (ASO)
14.13 - Southern blot
14.14 - PCR
14.15 - Didésoxyadénosine triphosphate
14.16 - Réaction de séquence
14.17 - Séquençage d’ADN
14.18 - Gel de séquence