Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Résistances aux β-lactamines

Table des matières

1 - Aeromonas hydrophila

2 - Acinetobacter

3 - Bacteroides fragilis

4 - Citrobacter diversus

5 - Citrobacter freundii

6 - Enterobacter

7 - Escherichia coli

8 - Klebsiella oxytoca

9 - Klebsiella pneumoniae

10 - Morganella morganii

11 - Proteus mirabilis

12 - Proteus vulgaris

13 - Providencia

14 - Pseudomonas

15 - Serratia marcescens

16 - Stenotrophomonas maltophilia (Xanthomonas)

17 - Salmonella

Références


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 2 - Acinetobacter

 

 

Bacille à Gram négatif ne fermentant pas le glucose (comme Pseudomonas, Stenotrophomonas, Flavobacterium, Bordetella, Moraxella, etc...). Acinetobacter est présent dans l’environnement.

2.1 Pouvoir pathogène

Pathogène opportuniste isolé essentiellement dans des unités de soins intensifs chez des patients présentant une immunodéficience locale ou générale.

2.2 Principaux caractères biochimiques

Acinetobacter appartient au groupe des non fermentants. Bactéries aérobie stricte, immobile.

  • réduction des nitrates en nitrites -
  • oxydase -
  • catalase +

2.3 Résistance naturelle

Les souches d’Acinetobacter produisent une beta-lactamase chromosomique, très probablement de classe C, qui n’est pas inhibée par le clavulanate, qui hydrolyse préférentiellement les céphalosporines de première génération mais n’a pas d’activité pour les pénicillines et la pipéracilline. De ce fait, Acinetobacter est naturellement résistant à la céphalotine alors que la ticarcilline est active (exemple : Acinetobacter figure 2).

FOS AMX TIC CF
MOX CTX MA FOX
IPM AMC TCC PIP
CFS CAZ ATM CIP

Image img5.gif
Figure 2 Résistance à la céphalotine

2.4 Résistance acquise

La résistance aux beta-lactamines chez Acinetobacter est complexe et pose souvent de sérieux problèmes car elle résulte fréquemment de la production simultanée d’enzymes différentes (exemple, Acinetobacter figure 3). Des souches d’Acinetobacter baumanii résistantes à la plupart des beta-lactamines (sauf à la ceftazidime et à l’imipénème) ont été caractérisées. Elles produisaient 3 beta-lactamases différentes : une céphalosporinase chromosomique, une beta-lactamase TEM-1 et une enzyme de type OXA appelée OXA-21 et portée par un intégron.

FOS AMX TIC CF
MOX CTX MA FOX
IPM AMC TCC PIP
CFS CAZ ATM CIP

Image img6.gif
Figure 3 Résistance aux bétalactamines

2.4.1 Beta-lactamases de type BLSE

La beta-lactamase PER-1, qui confère un phénotype de résistance de type BLSE, a été trouvé en Turquie dans 33 (total 72) souches d’Acinetobacter.

2.4.2 Résistance à l’imipénème

Exemple Acinetobacter Figure 4

Elle peut être non enzymatique. Elle résulte alors de modifications des PLPs qui entraînent une diminution de leur affinité pour l’imipénème.

Plus récemment, une beta-lactamase de type OXA a été décrite dans une souche d’Acinetobacter baumanii résistantes à l’imipénème et produisant deux enzymes : la céphalosporinase chromosomique de pI > 9.2 et une enzyme de pI 6.3 qui hydrolysait les isoxazolylpénicillines et l’imipénème avec une activité élevée (inhibée par les ions Cl- mais pas par le clavulanate, ni par l’EDTA). L’enzyme se caractérisait également par une activité d’hydrolyse significative des céphalosporines de troisième génération.

FOS AMX TIC CF
MOX CTX MA FOX
IPM AMC TCC PIP
TETx4 CAZ ATM CIP

Image img7.gif
Figure 4 Résistance à l’imipéenéeme

2.5 Bibliographie

Céphalosporinase chromosomique : [50], Beta-lactamases conférant un phénotype de type BLSE : [99], Enzymes de type OXA (et résistance à l’imipénème) [21], Résistance non enzymatique à l’imipénème : [129],[157]

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
2.1 - Pouvoir pathogène
2.2 - Principaux caractères biochimiques
2.3 - Résistance naturelle
2.4 - Résistance acquise
2.5 - Bibliographie
2.4.1 - Beta-lactamases de type BLSE
2.4.2 - Résistance à l’imipénème