Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

TP d’anatomie pathologique

Sommaire

Les auteurs

Programme des séances de TP

1 - Pathologie vasculaire

2 - Inflammation (I)

3 - Inflammation (II)

4 - Tumeurs bénignes

5 - Tumeurs malignes (I)

6 - Tumeurs malignes (II)


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


TP 5 - Tumeurs malignes (I)

 

5.2 - Carcinome spinocellulaire

 

Le carcinome spinocellulaire cutané est un cancer invasif, caractérisé par la présence de lobules néoplasiques dans le derme. Végétante ou ulcérée en surface, cette tumeur qui a largement franchi la basale épidermique infiltre plus ou moins le derme profond.

5.2.1 Diagnostic d’organe

Reconnaître histologiquement la peau sur :

  • Le revêtement malpighien de surface qui représente l’épiderme avec la couche de cellules basales, le corps muqueux de Malpighi, la couche granuleuse et la kératinisation de surface ;
  • Le derme, tissu conjonctif, qui contient notamment les annexes cutanées (poils, glandes sébacées et glandes sudoripares) ;
  • Plus en profondeur, l’hypoderme (non visible sur la figure).

Image Kspino3legV.jpg
Figure 41 Peau (grossissement moyen)
B : couche de cellules basales
M : corps muqueux de Malpighi
G : couche granuleuse
K : kératinisation de surface
D : derme

5.2.2 Diagnostic de lésion

Dans les formes différenciées habituelles, chaque lobule néoplasique reproduit de façon caricaturale le revêtement épidermique. Il existe en effet de la périphérie vers le centre de chaque lobule :

  • Une assise de cellules cubiques analogues à la couche basale épidermique ;
  • plusieurs assises de cellules polyédriques acidophiles, unies par des ponts intercellulaires, homologues des cellules du corps muqueux de Malpighi ;
    Image Kspino2legV.jpg
    Figure 42 Carcinome spinocellulaire (fort grossissement)
    Flèche :assise de cellules cubiques
    Tête de flèche : cellules polyhédriques

  • enfin, uniquement dans les formes matures, une kératinisation centrale. Cette kératine peut ne pas contenir de noyaux (orthokératine), renfermer des noyaux pycnotiques (parakératose) ou se former isolément dans certaines cellules (dyskératose)
    Image Kspino4legV.jpg
    Figure 43 Carcinome spinocellulaire (faible grossissement)
    E : épiderme normal
    Flèche : lobule tumoral
    K : maturation kératosique

    Image Kspino1legV.jpg
    Figure 44 Carcinome spinocellulaire (moyen grossissement)
    Flèches : lobules tumoraux
    K : maturation kératosique

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
5.1 - Carcinome in situ du col utérin
5.2 - Carcinome spinocellulaire
5.3 - Métastase hépatique
5.2.1 - Diagnostic d’organe
5.2.2 - Diagnostic de lésion