Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

TP d’anatomie pathologique

Sommaire

Les auteurs

Programme des séances de TP

1 - Pathologie vasculaire

2 - Inflammation (I)

3 - Inflammation (II)

4 - Tumeurs bénignes

5 - Tumeurs malignes (I)

6 - Tumeurs malignes (II)


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


TP 4 - Tumeurs bénignes

 

4.3 - Léiomyome utérin

 

Les léiomyomes, tumeurs bénignes musculaires lisses, ont comme siège fréquent le corps utérin.

4.3.1 Diagnostic d’organe

La cavité utérine est tapissée par l’endomètre avec des glandes et un chorion cytogène. Cette muqueuse repose sur le myomètre, épaisse couche musculaire lisse qui est revêtue en grande partie par la séreuse péritonéale.

4.3.2 Diagnostic de lésion

Les léiomyomes utérins souvent multiples se caractérisent par des formations arrondies, plus ou moins volumineuses, nettement séparées du myomètre voisin. Ces nodules sont constitués de faisceaux de fibres musculaires lisses (cellules fusiformes éosinophiles à noyau central) sans anomalies cytologiques. Il convient de préciser le siège de ces leiomyomes (sous-muqueux, intramural ou sous-séreux) et l’existence possible de remaniements.

Image leiomyomeU2legV.jpg
Figure 34 Section frontale de l’utérus (macroscopie)
E : endomètre
M : myomètre
S : séreuse
2 leiomyomes : nodules bien limités, d’aspect fasciculé, de couleur blanchâtre
un leiomyome est intra-mural (flèche), l’autre est sous séreux (tête de flèche)

Image leiomyomeU1V.jpg
Figure 35 Leiomyome utérin (grossissement moyen)
Prolifération de cellules fusiformes agencées en faisceaux

Image leiomyomeU4V.jpg
Figure 36 Leiomyome utérin (fort grossissement)
Les noyaux sont allongés, sans atypie nucléaire, sans figure mitotique anormale

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
4.1 - Papillome cutané
4.2 - Adénome colique
4.3 - Léiomyome utérin
4.3.1 - Diagnostic d’organe
4.3.2 - Diagnostic de lésion