Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

TP d’anatomie pathologique

Sommaire

Les auteurs

Programme des séances de TP

1 - Pathologie vasculaire

2 - Inflammation (I)

3 - Inflammation (II)

4 - Tumeurs bénignes

5 - Tumeurs malignes (I)

6 - Tumeurs malignes (II)


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


TP 3 - Inflammation (II)

 

3.1 - Adénite tuberculoïde

 

Les inflammations dites « spécifiques » ont une morphologie particulière qui oriente soit vers une cause précise, soit vers un groupe de causes possibles (spécificité large).

L’adénite tuberculoïde répond à ce deuxième schéma (plusieurs causes possibles) : en effet un certain nombre de phénomènes inflammatoires (tuberculose, sarcoïdose, et bien d’autres affections) peuvent entraîner la formation d’un granulome épithélioïde et giganto-cellulaire dans un ganglion lymphatique.

3.1.1 Diagnostic d’organe

Elle est observée dans un ganglion lymphatique qu’on reconnaît à sa forme arrondie, entourée d’une capsule fibreuse et de tissu adipeux. Il est constitué d’un tissu lymphoïde très basophile, avec des follicules arrondis à centre clair.

Image ganglion1legV.jpg
Figure 18 Ganglion lymphatique normal (faible grossissement)
CG : centre germinatif
Cap : capsule
S : sinus

3.1.2 Diagnostic de lésion

Les lésions inflammatoires réalisent, dans la masse basophile du tissu lymphoïde, plusieurs petits foyers plus clairs, rosés.

Leur analyse montre :

  • des cellules épithélioïdes faiblement colorées, à limites cytoplasmiques peu visibles, et quelques cellules géantes de Langhans, à multiples noyaux souvent en couronne à la périphérie du cytoplasme. L’ensemble est appelé nodule (ou follicule) tuberculoïde.
  • l’absence de foyers de nécrose (la présence d’une nécrose caséeuse orienterait vers une origine tuberculeuse et non plus seulement « tuberculoïde » au sens large).
  • Parfois une sclérose collagène débutante dans les nodules inflammatoires (lésions plus évoluées, en voie de régression fibreuse).

Image adeniteTUB1legV.jpg
Figure 19 Adénite tuberculoïde (fort grossissement)
Cep : cellules épithélioïdes
CL : cellule de Langhans

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
3.1 - Adénite tuberculoïde
3.2 - Tuberculose chronique pulmonaire
3.3 - Aspergillose pulmonaire
3.1.1 - Diagnostic d’organe
3.1.2 - Diagnostic de lésion