Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

TP d’anatomie pathologique

Sommaire

Les auteurs

Programme des séances de TP

1 - Pathologie vasculaire

2 - Inflammation (I)

3 - Inflammation (II)

4 - Tumeurs bénignes

5 - Tumeurs malignes (I)

6 - Tumeurs malignes (II)


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


TP 1 - Pathologie vasculaire

 

1.2 - Infarctus du myocarde ancien

 

Au sein du myocarde le foyer infarci va subir spontanément une évolution vers une cicatrice fibreuse mutilante.

1.2.1 Diagnostic d’organe

On identifie la paroi cardiaque par l’existence de ses trois couches : endocarde mince ou un peu fibreux, myocarde épais, éosinophile, avec de fines striations et des noyaux centraux dans les myocytes, épicarde fait de tissu adipeux.

1.2.2 Diagnostic de lésion

Dans le myocarde le foyer nécrosé a disparu. Il est remplacé par un tissu conjonctif commun d’abord jeune, riche en fibroblastes, puis fibreux cicatriciel (nombreuses fibres de collagène, peu de fibroblastes).

L’étendue et la topographie dans l’épaisseur du myocarde du foyer cicatriciel sont à préciser (sous-endocardique, intramural, sous-épicardique ou transmural).

Image infarctmyoanc1legV.jpg
Figure 4 Infarctus du myocarde ancien (macroscopie)
Foyer blanc intramyocardique étendu (flèches) et mutilant. La paroi est amincie.

Image infarctmyoanc2legV.jpg
Figure 5 Infarctus du myocarde ancien (grossissement moyen)
Foyer de fibrose mutilante étendu et jeune (flèches) : nombreux fibroblastes

Image infarctmyoanc3legV.jpg
Figure 6 Infarctus du myocarde ancien (grossissement moyen)
Cicatrice fibreuse mutilante ancienne (flèches) : fibrose dense, pauvre en cellules (paucicellulaire)

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
1.1 - Infarctus du myocarde récent
1.2 - Infarctus du myocarde ancien
1.2.1 - Diagnostic d’organe
1.2.2 - Diagnostic de lésion