Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Anatomie pathologique

Table des matières

1 - L’anatomie pathologique

2 - Anatomie pathologique du système circulatoire

3 - Inflammation

4 - Pathologie tumorale

Glossaire


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 1 - L’anatomie pathologique

 

 

Ce document est une base de travail qui n’est pas destinée à se substituer au cours ou aux manuels. Il est inspiré des documents suivants :

  • Objectifs et lexique d’Anatomie Pathologique. Association des Enseignants d’Anatomie Pathologique. Editions Crouan et Roques, Lille. 1981
  • Anatomie Pathologique Générale. J. Diebold et al. J.B. Baillière, Paris, 1977
  • Anatomie Pathologique Générale. P. de Saint-Maur. Edition C. & R., Paris, 1986
  • Manuel d’Anatomie Pathologique Générale. G. Chomette, Masson, Paris, 1984
  • Muir’s textbook of Pathology. RNM Mac Sween & K. Whaley, Edward Arnold, Londres, 1992
  • Robbins Pathologic Basis of Disease. R. Cotran et al.. W.B. Saunders, Philadelphia, 1989
  • Le site d’Anatomie Pathologique de l’Hôpital Necker (http://www.necker-pathologie.fr/)

1.1 Définitions de l’anatomie pathologique

1.1.1 Anatomie pathologique

L’anatomie pathologique (ou anatomo-pathologie) est la discipline médicale qui permet la reconnaissance des anomalies des cellules et des tissus d’un organisme, appelées lésions, pour effectuer le diagnostic des maladies, porter un pronostic et, plus généralement, en comprendre les causes et les mécanismes.

Elle s’appuie sur des techniques morphologiques (c'est à dire l'analyse de la forme des objets) : examen macroscopique (à l’œil nu) et microscopique photonique (dit aussi « optique ») et électronique, immunohistochimie, hybridation in situ, parfois quantifiées (morphométrie) et sur d’autres méthodes utilisées parallèlement (PCR sur coupes ou cellules isolées, microbiologie...).

Elle nécessite une collaboration étroite entre l’anatomo-pathologiste, le biologiste, l’imageur et le clinicien (corrélation anatomo-clinique).

1.1.2 Lésion

La lésion est une altération morphologique. Elle peut être la cause ou la conséquence d’un processus pathologique. Les modifications fonctionnelles ou morphologiques normales ne sont donc pas des lésions. On distingue les lésions élémentaires (altérations morphologiques d’une structure isolée, par exemple une cellule, un organite cellulaire, le tissu interstitiel) et les ensembles ou syndromes lésionnels (association de lésions élémentaires permettant de formuler un diagnostic et de porter un pronostic). L'association et l'enchaînement des différentes lésions élémentaires réalisent les ensembles (ou groupements) lésionnels qui constituent l'image pathologique analysée par l'anatomo-pathologiste. Les différentes familles de lésions permettent de reconnaître les principales variétés de processus pathologiques : malformations, phénomènes immunitaires et inflammatoires (qu’ils soient ou non d’origine infectieuse), troubles circulatoires, phénomènes dégénératifs (qu’ils soient d’origine génétique ou acquis) et les tumeurs.

1.2 Matériel étudié

Les techniques anatomo-pathologiques sont appliquées à des prélèvements de tissus ou de cellules (cytopathologie) effectués pendant la vie du malade (biopsie d’un tissu, examen d’une pièce opératoire...), ou après sa mort (autopsie, aussi appelée nécropsie).

1.2.1 Cytopathologie (aussi appelée cytologie pathologique)

La cytopathologie étudie les cellules isolées obtenues soit par frottis de l’organe à étudier (par exemple le frottis de dépistage gynécologique), soit par apposition d’un prélèvement, soit par aspiration d’un orifice naturel (par exemple aspiration bronchique), soit par ponction d’un liquide (pleural, péritonéal, liquide céphalo-rachidien...) ou d’une tumeur. Lorsque les cellules sont en suspension dans un liquide, elles sont centrifugées sur une lame (« cytocentrifugation »).

1.2.2 Biopsie

La biopsie est le prélèvement d’un fragment de tissu effectué sur un être vivant. Il peut être réalisé au bistouri, à l’aiguille, à la griffe ou à l’emporte pièce (« punch »). La biopsie peut être effectuée à l’œil nu, lors d’une intervention à ciel ouvert, ou sous endoscopie, par exemple. Lorsque l’ensemble de la lésion est prélevé, on parle de biopsie-exérèse.

1.2.3 Examen extemporané

Un examen extemporané donne le résultat au clinicien en quelques minutes. Il est demandé lorsque son résultat est susceptible de modifier l’acte chirurgical (élargissement d’une exérèse, vérification de la qualité d’un greffon...).

1.2.4 Pièce opératoire

La résection d’une pièce chirurgicale doit être suivie d’un examen anatomo-pathologique destiné au bilan des lésions.

1.2.5 Autopsie

Une autopsie est l’examen anatomo-pathologique d’un cadavre. L'autopsie (« voir par soi-même »), est appelée aussi nécropsie (« voir après la mort »). L'autopsie judiciaire (ou médico-légale), demandée par le Procureur de la République ou le Juge d'Instruction est destinée à lui apporter des éléments utiles à la manifestation de la vérité (causes, circonstances, date… de la mort). L'autopsie scientifique (ou médico-scientifique), demandée par des médecins ou par la famille du patient décédé, vise à reconnaître la ou les causes de la mort, à étudier les effets des traitements, à effectuer des recherches scientifiques, ou à répondre à l'ensemble de ces deux buts. Contrairement à une idée reçue, les discordances entre les résultats de l'autopsie et les diagnostics effectués avant la mort ne se sont pas notablement réduites dans les dernières années. L'autopsie est aujourd’hui trop rarement demandée malgré son utilité à la fois diagnostique et scientifique.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
1.1 - Définitions de l’anatomie pathologique
1.2 - Matériel étudié
1.3 - La démarche anatomo-pathologique
1.4 - La recherche et l’anatomie pathologique
1.5 - Généralités : mort cellulaire, renouvellement tissulaire, sénescence, dépots amyloïdes
1.1.1 - Anatomie pathologique
1.1.2 - Lésion
1.2.1 - Cytopathologie (aussi appelée cytologie pathologique)
1.2.2 - Biopsie
1.2.3 - Examen extemporané
1.2.4 - Pièce opératoire
1.2.5 - Autopsie