Atlas > Tronc cérébral

Moelle spinale

Moelle spinale

L'illustration ci-contre est pédagogique et interactive.
En cliquant sur les différents noyaux ou faisceaux de la partie droite de l'illustration, un texte de description apparaîtra.

Faisceau tectospinal

Les fibres de ce faisceau proviennent des neurones des couches profondes du colliculus supérieur. Les fibres se dirigent en avant et en dedans de la grise périaqueducale, et croisent la lgne médiane en avant du faisceau longitudinal médial (FLM) dans la decussation tegmentale dorsale. le faisceau descend le long des noyaux raphé en avant du FLM puis rejoint ce dernir faisceau. Dans la moelle spinale, il est situé en avant de la voie corticospinale ventrale (directe), le et se termine surtout dans les 4 premiers segments médullaires. Elle participe à des réflexes visuels.
La majorité des fibres se terminent au niveau des quatre premiers segments cervicaux, d'autres se projettent sur la réticulée des trois étages du tronc cérébral.
Ces fibres sont impliquées dans les mouvements de reflexes posturaux en réponse à des stimuli visuels et peut-être auditifs.

Faisceau corticospinal ventral

Le faisceau corticospinal ventral oconstitue la voie pyramidale directe, elle représente environ 10% des fibres du faisceau pyramidal (corticospinal) qui ne croisent pas la ligne médine au niveau de la moelle allongée basse. Cette voie descend dans le cordon ventral de la moelle spinale, adjacente à la fissure médiane. Elle se termine à chaque segment jusqu'à la moelle thoracique supérieure. La majorité des fibres croisent la ligne médiane dans la commissure blanche antérieure et ciblent les colonnes de motoneurones les plus médiales, celles qui ont pour cible les muscles du contrôle axial.

Faisceau interstitiospinal et solitario-spinal

Le faisceau interstitio-spinal est issu du noyau interstitiospinal. Il est constitué de fibres directes qui descendent dans la partie la plus postérieure du cordon ventral et la partie ventrale du cordon latéral. La plupart des fibres sont distribuées dans les parties supérieures de la moelle spinale, certaines se projettent également caudalement au niveau sacré.

Faisceau réticulo-spinal pontique

Le faisceau reticulo-spinal pontique émerge du noyau réticulaire pontique caudal et oral dans le tegmentum pontique médial. Il quasiment entièrement ipsilatéral et descend principalement dans la partie médiale du funiculus antérieur. Dans le tronc cérébral, une partie de ces fibres descendent avec le faisceau longitudinal médial. Enfin, il se termine au niveau de la moelle épinière dans les lamina VIII et les zones adjacentes de la lamina VII. Certaines fibres croisent au niveau de la commissure blanche antérieure.

Faisceau longitudinal médial

Le faisceau longitudinal médial reçoit des fibres de tout le noyau vestibulaire qui sont à la fois croisées et décroisées dont beaucoup bifurquent dans des branches ascendantes et descendantes.
Il reçoit également des fibres du noyau interstitiel de Cajal, du colliculus supérieur, de la formation réticulaire pontique et de noyaux plus rostral du tronc cérébral se projetant sur des portions particulières du complexe olivaire inférieur. Il forme avec les faisceaux tectospinal et tectobulbaire un système complexe de fibres qui est myélinisé très précocement dans le développement. Ces systèmes s’étendent de la partie rostrale du tronc cérébral à la moelle allongée caudale.

Faisceau spinothalamique ventral

 

Faisceau vestibulospinal

 

Faisceau olivospinal

Le faisceau olivospinal est un faisceau complexe composé de petites fibres. Celui-ci est localisé à la surface antérieure de la moelle épinière au niveau de la zone de transition entre les funicules antérieurs et latéraux. Il contient également des fibres spino-olivaires qui montent jusqu’aux noyaux olivaires accessoires médial et dorsal.

Faisceau tectospinal

Les fibres de ce faisceau proviennent des neurones des couches profondes du colliculus supérieur. Elles constituent un complexe neural servant principalement de centre de relai optique.
La majorité des fibres se terminent au niveau des quatre premiers segments cervicaux mais quelques-uns rejoignent le segment les segments cervicaux inférieurs.
Ces fibres sont impliquées dans les mouvements de reflexes posturaux en réponse à des stimuli visuels et peut-être auditifs.

Faisceau spino-olivaire

Le faisceau spino-olivaire a pour origine différents niveaux de la moelle spinale. Les fibres s’élèvent controlatéralement principalement dans le funiculus antérieur et se terminent majoritairement dans des parties spécifiques des noyaux olivaires accessoires dorsal et médial. Plus de la moitié de ces fibres croisent la ligne médiane dans la moelle spinale. Ce faisceau semblerait être un contingent du faisceau spinocérébelleux. Les fibres spino-olivaires sont activées par des afférents cutanés et probablement par le tendon de Golgi, afférents des organes.

Faisceau spinocérébelleux ventral

Le faisceau spinocérébelleux ventral prend son origine dans la région ventrale intermédiaire de la moelle, au niveau du réseau interneuronal situé aux confins des motoneurones. Il croise la ligne médiane à chaque niveau métamérique et monte dans le cordon latéral jusqu’au pont. Il croise ensuite, en partie, la ligne médiane avant de s’engager dans le pédoncule cérébelleux supérieur.
Ce faisceau renseigne sur le niveau d’activité des systèmes de programmation contenus dans les réseaux interneuronaux de la moelle.

Faisceau bulbo-reticulo-spinal

 

Faisceau spinothalamique latéral

 

Faisceau spinoréticulaire

Les fibres spinoréticulaires, émergent des différents étages de la moelle spinale, principalement des cellules de la corne dorsale. Le paquet monte dans le funiculus antérolatéral. Le faisceau transmettant les impulsions de la moelle spinale se projettent sur la formation réticulaire du tronc cérébral. Certaines fibres majoritairement non croisées se terminent dans la formation réticulaire médullaire, sur les cellules du noyau reticularis gigantocellularis et sur certaines régions du noyau réticulaire latéral.

Faisceau rubrospinal

Les fibres du faisceau rubrospinal proviennent des cellules du bord médial du noyau rouge (portion magnocellulaire). Elles traversent le raphé médian immédiatement dans la décussation tegmentale ventrale et descendent au niveau spinal où elles se joignent aux fibres du faisceau cortico-spinal latéral.
Les fibres se projetant sur la région cervicale proviennent des parties : dorso-médiale et dorsale du noyau rouge alors que les fibres se projetant sur la région lombosacrale proviennent des parties ventrolatérale et ventrale du noyau rouge. Enfin le segment thoracique spinal, reçoit des fibres issues de la partie intermédiaire du noyau rouge.
Il s'articule avec les motoneurones contrôlant la musculature des membres à l’exclusion des doigts.

Faisceau corticospinal latéral

 

Faisceau spinocérébelleux dorsal

Le faisceau spinocérébelleux dorsal est un faisceau ascendant non croisé, situé le long de la périphérie postéro-latérale de la moelle spinale. Il provient des larges cellules de la colonne de Clarke qui s’étend du 3ème segment lombaire au 8ème segment cervical. Ces fibres s’incorporent au pédoncule cérébelleux inférieur dans la moelle allongée, entrent dans le cervelet et se terminent dans les portions céphalique et caudale du vermis.

Faisceau raphéspinal

 

Faisceau dorso latéral

Le faisceau dorso-latéral se trouve entre la corne dorsale et la surface de la moelle épinière, imbriqué avec la pénétration des fibres radiculaires dorsales. Il est formé de neurones intersegmentaires relativement courts, mêlés aux collatérales rostrales et caudales des fibres radiculaires.

Faisceau interfasciculaire

Le faisceau interfasciculaire ou faisceau en virgule de Schultze correspond à un petit contingent de fibres, des racines dorsales, situé au milieu du cordon dorsal de la moelle spinale cervicale et de la plupart de la moelle thoracique.

Faisceau cunéiforme

Les cordons postérieurs comprennent 2 faisceaux à partir de la moelle lombaire : en dedans, le faisceau gracile et en dehors, le faisceau cunéiforme. Ils véhiculent la sensibilité extéroceptive tactile épicritique de même que la sensibilité kinesthésique. Ils restent homolatéraux dans la moelle et se disposent de manière topique : les fibres les plus latérales ou faisceau cunéiforme véhiculent des fibres surtout cervicales et thoraciques.

Faisceau gracile

Les cordons postérieurs comprennent 2 faisceaux à partir de la moelle lombaire : en dedans, le faisceau gracile et en dehors, le faisceau cunéiforme. Ils véhiculent la sensibilité extéroceptive tactile épicritique de même que la sensibilité kinesthésique. Ils restent homolatéraux et se disposent de manière topique, de telle sorte que les fibres les plus médiales correspondent aux métamères les plus bas situés, et forment le faisceau gracile.

Faisceau septomarginal

Le faisceau septomarginal correspond aux branches descendantes des racines dorsales au niveau lombaire. Elles circulent dans la partie moyenne du septum postérieur.

Faisceau propre

Les faisceaux propres de la moelle épinière sont formés de fibres de cellules de golgi II. Ils entourent la substance grise et représentent une partie importante des structures associatives intersegmentaires