1. Caractéristiques générales et concept pédagogique

La pratique médicale met le plus souvent le médecin en situation initiale de recueil de données exposées par le patient, c’est la plainte, le motif qui a décidé la personne à s’en remettre au jugement du médecin. A partir de ce préambule le praticien expert élabore rapidement des hypothèses. Ces hypothèses répondent à des processus mentaux simultanés : analogique avec des situations déjà rencontrées et probabiliste en fonction du contexte singulier de chaque patient.
La démarche diagnostique se met en place très tôt dans l’entretien. Les hypothèses générées seront consolidées ou réfutées par les informations complémentaires recueillies à mesure de l’entretien, de l’examen clinique, voire des données des examens complémentaires.

L’apprentissage au raisonnement clinique (ARC) place l’étudiant en situation d’appréhender le processus hypothético-déductif clinique. Cette méthode rompt avec la démarche cumulative qui à la fin du recensement des données de l’interrogatoire, de l’examen clinique, des examens complémentaires permettrait de formuler un diagnostic de quasi-certitude.

 


Docteur Philippe Cornet - Département de médecine générale